Variable volatil ?

Cette fois, c’est clair : la direction nous a dit que les augmentations de salaires sont has been. Dans l’avenir, elles ne seront là que pour accompagner une promotion, une évolution du périmètre d’un poste (évaluée par qui ? et comment ? ? ?).

La reconnaissance du « simple » travail accompli se fera par les parties variables du salaire : mais attention, il faudra « sur-performer » et c’est surtout le dépassement des objectifs qui sera reconnu  : c’est écrit noir sur blanc dans la présentation faite en NAO. Alors comment est construit ce « variable » ?

  • Pour les OATAM : ce sont les primes collectives de type prime de production, mais certains en sont exclus comme les techniciens en division, les administratifs…
  • Pour les I&C :

Þ Les STI, VIP, PVIP &Co  : à partir de JG14. Basées sur des résultats compagnie, division et individuels, leurs indicateurs et les objectifs à atteindre sont fixés à haut niveau et donc peuvent être modulés facilement pour influer sur le montant de la prime. Il suffit de rendre les objectifs inatteignables.

Þ Les primes « Projet »  : pour les JG inférieur à 13… Elles restent très aléatoires et discrétionnaires. Comment sont choisis les projets ? Et comment sont-elles réparties ? Mystère. Et les équipes qui travaillent sur des projets non sélectionnés ? Elles regardent passer les primes…

Þ Les primes exceptionnelles, les actions gratuites  : c’est le comble de la prime à la tête du client.

Conclusions : La direction veut de la transparence ? Elle refuse de donner les modes opératoires de sélection des projets, et de donner les informations par divisions ou par site. Elle refuse aussi de dévoiler toutes informations genrées… La direction veut reconnaître l’investissement individuel ? Mais la plupart des primes sont imposées et les objectifs sont fixés souvent sans que personne puisse donner un avis. Et surtout, elle laisse beaucoup de salariés sur le bord de la route.

Et quand le système sera en place ? Elle n’aura plus aucun mal à moduler la masse salariale. Il suffira de bouger les manettes des indicateurs et tourner le bouton des objectifs…

Voir L@ Puce à l’Oreille n°57

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *