CE : Compte-rendu des réunions du 10 et 17/12/2013

Suite aux élections du 5 et 6 décembre 2013, Deux comités d’entreprise ont été tenus :

  • Un Comité d’entreprise extraordinaire le 10 décembre pour désigner les principaux postes (secrétaire et trésoriers) du Comité d‘entreprise,
  • Le comité d’entreprise ordinaire mensuel le 17 décembre.

Comité d’entreprise du 10 décembre :

C’est lors de ce comité qu’ont été élus les secrétaires et trésoriers :

Secrétaire : Dominique Savignon
Secrétaire adjointe : Sandy Bel
Trésorier : Bruno Jégo
Trésorier adjoint : Jean-Marc Denollet

La CFE-CGC et l’UNSA, contestant le caractère exécutif du CE, n’ont pas pris part au vote.

Ce comité d’entreprise (CE) a été suivi d’une réunion du Comité inter-Entreprise (CiE), chargé de la gestion des œuvres sociales. D’un commun accord, le CiE a été maintenu, même s’il ne comporte qu’un seul CE membre car cela permettra à l’avenir de gérer plus facilement les changements de structures des sites de STMicro Grenoble. Les secrétaires et trésoriers du CIE sont les mêmes que ceux du CE

Comité d’entreprise du 17 décembre :

Intégration du personnel de STE dans STM :

Après avoir fait un point sur l’ensemble des initiatives prises suite à ce transfert, la direction a assuré que 95 % des personnes venant de STE avaient eu un entretien de mi-année, assorti de nouveaux objectifs adaptés à leur nouveau poste. Pour combien de personne, cet entretien s’est soldé par un simple mail demandant une validation des objectifs dans l’outil E-pa ?

La RH n’a pas identifié de personne en sous activité chronique. Les prochaines étapes sont la mise ne place de groupes de travail supervisés par le CHSCT et une « opinion survey » en Mars-Avril 2014. Dommage de la direction n’est pas pris en compte tout le travail d’expertise déjà réalisé par le CHSCT cet été.

Suivi des effectifs :

Cette fois les effectifs ont été présentés de façon consolidée pour STM GNB 2 et STM Alps, soit au total 2249 personnes au 30 novembre. Parmi les 298 ATAM, 100 personnes sont en contrats d’apprentissage, CIFRE… soit 23 % des ATAM.

Plan de formation 2014 :

Le plan de formation pour l’année suivante doit être présenté en décembre au CE. Peu d’évolution dans les objectifs de la direction : la durée de formation annuelle par personne est fixée à 20 h minimum et des « focus » faits sur certains types de formations (management, projet, product development, IT…).

La direction ne se place pas dans une attitude dynamique en étant force de propositions pour la formation. Elle se place dans une attitude beaucoup plus attentiste, en se contentant de répondre aux besoins de formations remontés par les managers des équipes, notamment suite aux périodes d’entretiens annuels.

Sachant que de nombreuses équipes ont peu de visibilité et subissent des enchaînements de projets à court terme, il est difficile de compter sur les managers pour porter seuls la promotion de la formation au sein de leurs équipes.

La CGT pense que la formation dans une entreprise qui se veut innovante doit être un des moteurs de l’entreprise avec des plans de formation ambitieux et porter par les ressources humaines en collaboration avec les managers.

Désignation des membres du CCE :

Les membres du CCE sont désignés par les élus du CE. Le CCE est une instance représentative du personnel. Comme la CGT le défend au niveau national, nous avons tenu à respecter cette représentativité issue des urnes en répartissant les sièges entre les syndicats représentés au CE :

Premier et deuxième collège : Marc Leroux (titulaire) et Sandy Bel (suppléante)
Troisième collège :
Titulaires : Dominique Savignon et Mariano Bona (CGT), Rémi Kamowski et Gil Provent (CFE-CGC)
Suppléants : Guy Chambonnière (CGT), Yves Marrant et Maurice Glatigny (CFE-CGC) et Sylvain Bertrand (UNSA)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.