Inégalités salariales à STMicroelectronics

La CGT signe les accords qui apportent significativement un plus pour les salariés et sinon ne les signe pas mais dans tous les cas, nous n’hésitons pas à aller en justice pour faire respecter la loi quand c’est nécessaire. Au cours de l’année 2018, suite à notre démarche d’attaquer ST pour discrimination du genre, nous avons rencontré de nombreuses personnes avides de comprendre comment à STMicroelectronics  on a pu en arriver là . Ci-dessous le fruit d’échanges passionnants avec l’association grenobloise Parité Science et le lien avec leur enquête

« Bonjour,
L’association Parité Science souhaite partager avec vous une enquête réalisée au long de l’année 2018 portant sur les inégalités salariales en entreprise suite à discrimination de genre.
Cette enquête nous a plongé dans une problématique qu’on aimerait obsolète, mais qui perdurera malheureusement encore probablement longtemps.
Ainsi, nous avons suivi une affaire portée aux Prud’hommes par onze femmes de la société ST Microelectronics.
Alors y’a-t-il eu inégalités salariales entre les femmes et les hommes ?
Faites-vous votre idée en lisant notre enquête, jointe à ce mail ou téléchargeable en suivant ce lien: http://parite-science.grenoble.cnrs.fr/spip.php?article121
Car en parler contribuera à faire bouger les mentalités, n’hésitez pas à partager cette enquête!
Cordialement
Parité Science

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.