Salaire féminin

Les femmes ont toujours travaillé, de façon plus ou moins visible au cours du temps, et leurs salaires ont toujours été inférieurs aux salaires des hommes. Les législations, prenant en compte la situation économique et sociale de l’époque, ont toujours contraint le travail des femmes  :

  • En limitant l’âge,
  • En limitant les métiers (mines, carrières..),
  • En limitant l’accès aux études
  • En fonction du statut marital (travail interdit au femmes mariées, ou alors avec l’accord du mari)

De plus, la femme étant pendant de longues périodes, considérée comme mineure et donc dépendante d’un homme (père, mari, oncle…), son salaire était considéré comme un salaire d’appoint, bon pour payer ses rubans en attendant qu’elle devienne mère de famille à la maison.

Jusqu’en 1945, il était légal de payer les femmes moins que les hommes même pour un travail équivalent. Les corporations pouvaient fixer l’écart entre les salaires féminins et masculins, écart pouvant être très important, jusqu’à 80 %… Le salaire féminin a été supprimé légalement en 1945. Mais les écarts, encore existants 70 ans après (près de 10 % non expliqués…), prouvent que les femmes ne sont pas encore au bout de leurs peines pour faire valoir leurs droits.

Voir L@ Puce à l’Oreille n°57

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *