CSE: Avis sur la mise à jour du protocol COVID19 de STM Grenoble

Avis des élus CGT du CSE ST Grenoble sur la mise à jour du protocol COVID19 du site de Grenoble lors du CSE-extra du 06/11/2020

Alors que d’autres entreprises de la région ont maintenu le télétravail comme forme principale d’organisation du travail depuis la fin du premier confinement, ST a fait le choix d’un retour massif des salariés sur le site, avec des sous-entendus méprisants sur la capacité des salariés à travailler à leur domicile, comme le : « Offrir ce confort de travail aux employés qui en ont besoin, oui. Mais permettre à des salariés de travailler sur transat aux Bahamas, non. » de notre CEO Jean-Marc CHERY dans son entretien à l’Usine Nouvelle du 23/07/2020.

Depuis fin août 2020, la CGT demandait que le télétravail redevienne la norme pour la majorité des salariés du site, et que notamment la Direction réautorise la sortie de matériel pour que les salariés puissent le faire dans de bonnes conditions. Mais plutôt que de prévoir ce qui semblait de plus en plus inévitable, la Direction a préféré attendre d’être obligée de le faire, plutôt que d’organiser sereinement la reprise massive du télétravail : planification de la sortie de matériel, remontée en charge des serveurs, gestion plus apaisée des services type restauration…

Que constatons-nous aujourd’hui ?

  • Le parking n’est pas si vide que ça… Les salariés sont beaucoup plus nombreux sur le site qu’ils ne l’étaient lors du précédent confinement, avec beaucoup de repas servis à la cantine.
  • Les réponses aux demandes des salariés pour avoir des équipements à leur domicile (groupement d’achat, fourniture de matériel supplémentaire, écran, clavier, siège ergonomique,…) ont été plutôt brutales.
  • Cette gestion de la mise à disposition de matériel renforce les inégalités sur les conditions de travail : entre les salariés qui ont fini par acheter du matériel sur leurs fonds propres par dépit (écrans, clavier, chaises…), et ceux qui n’en ont pas les moyens, …
  • De plus, la diffusion d’une « procédure » de gestion des « cas contacts » qui est des plus confuse, a souvent semé le doute parmi les salariés alors qu’elle aurait dû rassurer les salariés. D’autant qu’il n’y a pas eu une communication suffisamment transparente dans les informations données aux salariés travaillant dans le périmètre, ou pouvant côtoyer, des « personnes Covid-19 ».

Nous demandons toujours à ST de compléter à 100% la rémunération les « personnes vulnérables » qui ne pourraient pas télétravailler.

Avis défavorable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.