La CGT signe l’accord national interprofessionnel sur l’encadrement

Conformément à l’avis favorable de ses organisations, la CGT a décidé de signer l’Accord National Interprofessionnel (ANI) sur l’encadrement. Après 5 ans de bataille, cet accord a été arraché contre la volonté du Medef, grâce aux propositions et à la stratégie d’unité syndicale portée par la CGT et son Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens (UGICT).

La disparition de l’Agirc, le régime de retraite complémentaire des cadres, à l’occasion de sa fusion avec l’Arrco, pour les salariés du privé, menaçait de sceller la fin du statut de l’encadrement. Cet ANI, en préservant une définition nationale et interprofessionnelle des personnels d’encadrement, permet de maintenir le statut.

Cette définition interprofessionnelle repose sur 3 piliers, désormais clairement identifiés :

  • le niveau de qualification (niveau de diplôme et qualification acquise par l’expérience);
  • le degré d’autonomie dans le travail ;
  • le niveau des responsabilités sociales, économiques et / ou sociétales.

Voir le communiqué : La CGT signe l’accord national interprofessionnel sur l’encadrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.