CSE extra du 20/03/20 : DGI Coronavirus

A l’issue de ce CSE extraordinaire, nos élus CGT ont fait la déclaration suivante :

Nous, élus CGT, plaçons la santé et la sécurité des salariés et plus généralement de la population, en dessus de toute considération partisane, commerciale, financière ou autre.
Nous tenons notre rôle d’élus face au danger que représente cette pandémie, en remontant les inquiétudes de nos collègues et en prévenant la direction du danger grave et imminent qui les menace.
A nos yeux, il ne fait aucun doute que ce sujet grave aurait dû faire l’objet d’un consensus et d’un traitement sérieux :

  •     Enquête conjointe pour étudier les problématiques
  •     Réunion extraordinaire du CSE avec compte-rendu de l’enquête et présentation du plan d’action de la direction

Nous constatons qu’il n’en est rien.
Vous vous appuyiez abusivement sur une inspection du CSSCT pour dire que l’enquête a été faite, inspection avec un seul élu de la CSSCT
Les seuls points que vous traitez lors de ce CSE ne sont évidemment pas ceux issus de cette pseudo enquête mais ceux signalés dans le DGI ce qui certes reconnaît en soi la légalité de notre DGI mais ne nous permet pas d’avoir la vision d’un plan réfléchi et cohérent comme l’exigerait la situation.
Enfin, après plus de 3 heures de discussion, vous convenez enfin de la nécessité d’une enquête.
En conclusion, nous vous exhortons une nouvelle fois d’apprécier à sa juste valeur l’extrême danger auquel nous faisons face et à prendre réellement en considération nos remarques et demandes même si celles-ci ne vous font pas plaisir.
Nous acceptons néanmoins la visite proposée et ne nous opposons bien entendu à aucune présence.

Après plus de 3h ½ :

  • d’atermoiements (une inspection du CSSCT aurait fait office d’enquête)
  • d’échanges stériles (faut-il caler les portes avec des butées en carton ou en bois)
  • de suspicions (certains salariés voleraient de gel hydroalcoolique)
  • de sentences moralisatrices (c’est aux salariés de prendre soin de leur santé) de la part de membres du CSE installés bien confortablement chez eux (téléconférence) et n’ayant pas à venir sur le site
  • de rejet d’un revers de main de propositions sérieuses (que le site donne les masques à sa disposition aux service de santé de l’hôpital qui en manque cruellement)

…  le CSE, direction comprise, a reconnu le bien fondé de notre alerte pour Danger Grave et Imminent (DGI) et a accepté, direction comprise, de faire une enquête vendredi après-midi pour étudier les points soulevés (voir notre alerte).

Un nouveau CSE extraordinaire aura lieu lundi matin pour étudier les résultats de cette enquête et le plan d’action de la direction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.