DGI sur site STMicroelectronics Grenoble

Les salariés restants sur le site de Grenoble se sentent en danger et des élus CGT du CSE ont pu constater un certains nombre de dangers auxquels sont exposés leurs collègues. En conséquences une procédure de danger grave et imminent (DGI) a été lancée, un courrier ayant été adressé au directeur :

« Monsieur le directeur,

Conformément aux articles L4131-2, L4132-2 et suivants et à l’article D4132-1 du Code du Travail, les élus CSE soussignés vous alertent d’un Danger Grave et Imminent.

En effet des salarié-e-s nous ont signalé et nous avons pu également constater un certain nombre de situations qui présentent un danger de contamination par le virus du COVID-19 :

  • Utilisation de matériel commun pouvant être vecteur du virus (DECT, PC, stylo…),
  • Échange d’éléments physiques qui peuvent véhiculer le virus :
    • Plateaux de pièces, documents et pochettes contenant des pièces,
    • Cartes de test, PC partagé. Partage de claviers, de pc , de dect …..
  • Impossibilité de respecter la distance de 1m dans certaines situations de travail (maintenance sur des équipements, badgeage…),
  • Absence de gel hydroalcoolique relevée à plusieurs endroits,
  • Franchissement de plusieurs tourniquets, portes avec badge, poignées, ouvertures sensitives, rampes, tables et chaises de la cantine et des salles de pause susceptibles d’être des endroits contaminés.
  • Je peux être en contact avec des collègues dans
    • Les vestiaires,
    • Les couloirs,
    • Le restaurant,
    • Les lieux de travail (bureau, salle de test, ligne proto, labo),
    • Les toilettes.
  • Les collègues que je côtoie ou moi-même utilisent des transports en commun,
  • Au-delà d’un risque de contamination pour moi, je mets en danger les personnes confinées chez moi lorsque je rentre à mon domicile après mon travail. (Potentiellement à risques)
  • Aucune identification des personnes avec des symptômes à l’entrée du site garantisse ma santé.
  • Risques élevés de contacts en cas d’évacuation en urgence.
  • Des collègues sont placés en arrêt, avec symptômes pouvant être Coronavirus COVID 19, mais compte tenu de l’absence de dépistage systématique de la personne en arrêt aucune mesure d’isolement de ses collègues de travail ayant été en contact n’est prise.
  • Situation anxiogène pesant sur la santé mentale et pouvant induire un risque d’accidentologie dans le cadre du travail.
  • Baisse de la sécurité des personnes sur le site (service réduit de la FLS, service médical…)
  • Absence de formation spécifique lié aux conduites à tenir pour se débarrasser des consommables (masques, gants…) pour éviter la propagation du virus.

L’ensemble des salarié-e-s présent-e-s sur le site est exposé à ce risque.

De plus, à notre connaissance, au moins un cas de contamination avéré  parmi le personnel de l’entreprise et au moins un autre cas en attente de résultat. Or nous n’avons pas eu de communication sur les mesures prises pour les salarié-e-s qui auraient pu être en contact avec nos collègues malade. Le danger de diffusion du virus est donc réel et actuel.

Nous constatons que vous ne respectez pas vos obligations, contrairement à ce qu’indique le code du travail aux articles L4121-1 et suivants.

Vu le contexte, une procédure de danger grave et imminent est déposée ce jour »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.