Inégalité professionnelle : la justice confirme

Pour les cadres, nous avons reçu les conclusions des 2 procès en cours (référé pour les documents et procès classique) : déboutées dans les 2 cas.

En référé, ST est condamné à verser 1150 euros par personne, pour les documents demandés mais non transmis. En revanche, l’entreprise n’est pas condamnée à transmettre ces pièces, et sa mauvaise foi, non retenue.

Pour le procès classique, circulez, il n’ y a rien à voir, pas le moindre problème de discrimination salariale femme-homme dans tout ST : la comparaison doit s’effectuer uniquement sur le niveau (job grade) atteint et non pas sur l’ancienneté, ni sur le déroulement de carrière. L’écart de salaire moyen entre homme et femme ingénieur·es, tournant autour de 1000 euros par mois, à même ancienneté moyenne et même âge moyen, est ainsi jugé conforme..

Les femmes ingénieures de ST sont donc jugées plus stupides que les hommes ingénieurs de ST.

C’est peut-être une info à transmettre.

Pour appuyer leurs conclusions, les juges rappellent que les partenaires sociaux (CGC, CFDT, UNSA) ont signé l’accord égalité femmes-hommes et sont donc garants de ce mode de pensée.

Merci à ces partenaires a-sociaux si conciliants !

Voir L@ Puce à l’Oreille n°58

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *