CHSCT du 17/10/2017 : Ordonnances Macron/AT/Travaux/ADL/Comité RPSO

Voici les points essentiels qui ont retenu notre attention lors de ce CHSCT :

  1. Impact des ordonnances Macron sur l’instance :
    • Refus de recevoir une personne qualifiée pourtant requise par le CHSCT (Secafi),
    • Pas de retour concret de la part de la direction qui dit commencer à se réunir en groupe de travail,
    • Déclaration des élus CHSCT exprimant leur souhait de pérenniser le fonctionnement de l’instance (Declaration ordonnances CHSCT),
  2. Bilan et statistiques sur les accidents de travail et de trajet :
    • Les chiffres sont présentés comme étant le reflet d’un bon niveau de conditions de travail,
    • Les élus CGT relèvent que les arrêts liés aux RPSO ne sont généralement pas déclarés donc contestent cette interprétation des chiffres.
  3. Présentation des travaux/déménagements/entretien des climatisations Q1 2017 :
    • Les problèmes récurrents relatifs aux climatisations du site ne sont pas traités sérieusement,
    • L’analyse de zone de test (bâtiments) consentie par le CHSCT en 2016, se traduisant par un test des climatiseurs, et qui correspondait à un compromis minimisant dramatiquement la prise en compte du ressenti des salariés, n’avance pas (inaction de la direction),
  4. Situation inquiétante (DAT) dans la division ADL :
    • Enquête RH en cours depuis le 21 juin 2017,
  5. Comité de prévention des RPSO :
    • Attribution des indicateurs SST,
    • La direction (RH et préventeur) ne souhaite pas participer à ce Comité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *