LES DEPARTS VOLONTAIRES ET LES MOBILITES

  • Départs volontaires.

518 appels de salariés à la cellule de reclassement, dont 51% de Grenoble. Aujourd’hui, au 21 septembre,  à Grenoble, parmi les dossiers traités par les cabinets externes : 127 retraites, 56 emplois externes, 33 créations d’entreprise, 11 formations/reconversions, 10 mobilités internes, 18 en réflexion.

Note : La moitié est hors périmètre. La retraite concerne 50%.

Les projets présentés lors des trois séances de la Commission de validation = 69 projets présentés à Grenoble, et 65 projets validés.  Dont : emplois externes = 35 acceptés sur les 39 présentés, 20/20 retraites, 5/5 créations d’entreprise, et 5/5 formations ou reconversions. 23% de femmes, proportion conforme à l’ensemble de la population ST GNB. La plupart des salariés en emploi externe sont en poste ou en période d’essai. Les retraites s’étalent de 2016 à 2020.

  • Mobilités internes.

Au 20 septembre, en France, 113 postes ouverts, 75 retenus. Sur les 75 postes pourvus, 49% vers IMG, 25% vers MDG « hors périmètre »= MMS ou DMA ; 17 personnes ont changé de métier. 59% des personnes recrutées viennent du périmètre restructuré.

La Direction annonce avoir fait 20h de formation en moyenne pour les personnes changeant de métier, soit le double d’heures que le « réalisé moyen site ».  Que c’est faible !

Sur Grenoble, elle dit « avoir transformé 48 SOW en mobilité » et elle « suit » 184 SOW, essentiellement dans MDG.

Selon la RH : le nom du manager dans les outils RH vient d’être mis à jour avec le nom du manager encadrant le SOW. Ceci permettra notamment manager de valider les congés, les demandes de formations et la mise à jour des objectifs lors de la campagne à mi- année. Autre précision : La division ADL « Aeronautics Defense & Legacy » contient un centre de conception hardware (HDC – Hardware Design Center) ayant vocation à servir de nombreuses entités et projets, dont la Legacy, mais aussi les entités Space & Defense, ADAS, MCU/MCD etc.

Commentaire CGT : les SOW ne devraient plus exister au regard de l’accord. Tout le monde devrait avoir un poste, un responsable, un vrai travail. Des 774 postes supprimés du périmètre grenoblois, il est difficile de comprendre le statut réel des personnes, la durabilité de leur activité, la qualification de leur travail, l’éventuelle sous-traitance interne. Dans le périmètre «héritage », il y a probablement dans le flou plusieurs centaines personnes de plus que les 184 SOW. Rappelons que le PDV = 600 mobilités + 430 départs sur 3 ans. ENORME. Nous devrons agir pour recaser tout le monde.

Source : une réunion spécifique sur le PDVMI, des réponses en CE et en DP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *