CHSCT : Compte-rendu de la réunion du 4 mars 2014

Voici les points essentiels qui ont retenu notre attention lors de ce CHSCT

1. Zone à régime restrictif (ZRR).

Il s’agit d’un classement officiel qui a été délivré par le ministère de l’économie et des finances à ST France (ST France est à l’origine de la demande). Sur le site de Grenoble, quatre zones sont concernées : la salle de test, la ligne pilote, la division sécurité de UPD, et l’IT. Alors qu’est-ce qu’une ZRR ? C’est une zone pour laquelle ST estime devoir contrôler les accès de manière plus restrictive, car possédant des données sensibles. Des caméras supplémentaires seront installées. Pour les salariés qui travaillent dans lesdites zones, leurs badges seraient validés et ils pourraient donc entrer et sortir comme ils le faisaient auparavant. Par contre, toute personnes extérieure au service devra être accompagnée. Tout contrevenant a ces règles sera sanctionné en pénal et devra s’acquitter d’une amende de plusieurs milliers d’euros. Ce qui veut aussi dire que tout élu CE, DP, ou CHSCT, s’il veut inspecter une des ZRR, devra également se faire accompagner. Les membres CGT au CHSCT ont fait les remarques suivantes :

– Il s’agit d’un recul par rapport à la situation actuelle qui veut que tout élu peut de manière autonome visiter tout endroit du site et surtout rencontrer tout salarié sans être surveillé.

– Donc, nous demandons à ce que les badges des élus soient validés de manière permanente et plus spécifiquement que les élus CHSCT qui interviennent sur la sécurité, aient les mêmes droits d’accès que les « Facilities » ou le Service Médical.

– Il faudra définir également le rôle de l’accompagnateur. Soit il doit « fliquer » la personne accompagné, ce qui pose des problèmes pour un élu accompagné par ex. Soit il est juste là pour respecter la loi, ce qui montre le non-sens de celle-ci.

– Il faudra aussi envisager d’installer une ouverture d’urgence depuis l’extérieur afin de pouvoir porter secours à un salarié ayant un malaise seul dans ces zones (ce qui n’est pas prévu aujourd’hui)

En tout état de cause, nous déplorons encore une fois un pas supplémentaire dans le tout-sécurisé (contrôle de badges, caméra de surveillance, et maintenant ZRR).

2. Bilan annuel du service médical.

C’est en décortiquant les chiffres et en questionnant le médecin du travail que nous avons pu constater que sur 1000 visites en 2013, pas moins de 170 personnes (~17% !!!) seraient passées ou vues par le service médical pour des raisons de difficultés que l’on qualifierait de psychologiques. Le Médecin du Travail a même indiqué qu’en ce moment « elle n’arrêtait pas ! ». La direction ne trouve pas cela anormal en disant que dans un contexte mondial économique difficile, dans un moment ou ST doit regagner des parts de marché, il est compréhensible que les salaries de ST soient en difficultés. De notre côté, nous faisons également le lien avec les diverses difficultés que vivent les salariés au quotidien dues aux diverses réorganisations, au manque de moyens dans les équipes, au temps de travail qui explose sur le site, à la non-reconnaissance des compétences et des qualifications, à l’évaluation individuelle des salariés et leur mise en concurrence. Ces derniers points relèvent de la responsabilité directe de notre direction.

3. Principaux travaux :

a. sur l’avenue des martyrs :

On n’y croyait plus, les premiers essais de tram sont prévus en juin, pour une mise en service en septembre 2014.

b. sur le site :

Le Service Médical va être reconfiguré en Q2 du fait de la « fusion » des équipes.

4. Groupe de travail sur le suivi de l’intégration

Une trentaine de volontaires de UPD et EMEA auraient intégré ce groupe avec un bon retour sur ce qui a bien marché et des problèmes remontés pour certains. A la question de savoir quels problèmes et où, la réponse fut : un retour sera fait en Juin…. Le CHSCT n’est donc pas informé des problèmes existant à UPD et EMEA… trouvez l’erreur. Ce groupe de travail court-circuite donc bien le CHSCT comme nous le craignons. Il est donc plus que jamais nécessaire que tout salarié ayant connaissance de problèmes dans tel ou tel secteur du site le signale aux élus CGT du CHSCT.

Pour plus d’informations sur ce CHSCT, merci de contacter nos élus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.